Éditorial

Éditorial

Nizar Baraka sera aujourd’hui au Parlement pour présenter devant les députés le projet de loi de Finances 2013. Un projet de loi qui intervient à un moment où les déficits du budget continuent de se creuser. Les responsables expliquent ces difficultés en partie par le poids de plus en plus lourd des subventions étatiques sur le budget. Le gouvernement s’est engagé d’ailleurs à lancer une réforme du système des subventions dans le cadre de la Caisse de compensation. Or, le projet de la loi de Finances ne comprend aucune mesure claire dans ce sens. La Caisse de compensation continuera donc à fonctionner de la même manière au risque de creuser davantage le déficit budgétaire. C’est le cas également pour la réforme des caisses de retraite. Le projet de loi de Finances ne prévoit rien à ce sujet, alors que la CMR connaît déjà ses premières difficultés. Il est vrai qu’il s’agit de deux chantiers complexes qui nécessitent du temps et surtout du courage, mais il est certain qu’ils deviendront encore plus complexes si la réforme, longtemps promise, traîne encore plus…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *