Éditorial

Éditorial

Un Maroc fort de son passé et résolument tourné vers l’avenir. C’est l’un des principaux messages du discours royal commémorant le 37ème anniversaire de la Marche Verte. Le 6 novembre constitue, depuis 1975, une occasion pour faire le point sur les réalisations et se fixer de nouveaux défis. Depuis bientôt quatre décennies, le Royaume a consenti d’énormes efforts pour développer ses provinces du Sud. Tout en défendant sa cause juste devant la communauté internationale, le Maroc a initié de nombreux chantiers à coups de milliards dans la région. Aujourd’hui, le pays entend garder le même cap avec le projet de la régionalisation avancée qui est un projet aussi ambitieux que stratégique. Dans son discours, le Souverain a réitéré l’ambition du Royaume de mener à bien ce chantier qui ne cesse de séduire à l’intérieur du pays comme à l’étranger. Autonomie avancée, développement économique et un projet démocratique ambitieux, ce sont autant de chantiers proposés et déjà amorcés par le Maroc. Que propose-t-on alors de l’autre côté de la frontière à Tindouf ? Pas grand-chose malheureusement à part un discours toujours prisonnier d’une guerre froide déjà oubliée par tout le monde.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *