Fermeté

Fermeté

Cette fois-ci, face aux tirs de l’armée algérienne, survenus à la frontière, blessant grièvement un jeune Marocain de 28 ans, la réponse marocaine a été ferme et virulente.

Il faut mettre Alger au pied du mur. Il faut que l’Algérie assume ses attitudes agressives à l’encontre du Maroc et surtout faire valoir la loi en jugeant les acteurs  de cet acte criminel odieux.  Rien de positif ne vient de la frontière Est du pays. Une frontière fermée qui fait le malheur des peuples des deux nations ; une course à l’armement alors que l’Algérie  devrait investir dans une réelle politique sociale pour éviter l’implosion ; un soutien maladif au Polisario qui gangrène toute la région…

cet aveuglement algérien est dangereux. Et il doit cesser. Car il en va de la stabilité du Maghreb, déjà fragilisé par des crises et des révolutions qui l’ont mis à terre. Le Maroc a compris depuis longtemps qu’il ne pouvait pas compter sur l’entêtement d’Alger pour construire un Maghreb viable.

L’Algérie, en perte de vitesse sur tous les plans, recourt aujourd’hui à des agressions directes pour provoquer la riposte marocaine. Mais c’est compter sans le bon sens légendaire du Maroc, qui privilégie toujours la diplomatie, la paix et le dialogue, car il est sûr de ses forces et de ses acquis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *