Fièvre électorale

Fièvre électorale

Les habitants de Settat et Moulay Yacoub vivent actuellement au rythme d’une campagne électorale qui bat son plein. Deux sièges parlementaires sont en jeu dans le cadre d’élections partielles. Jusqu’ici tout va bien ou presque.

Car la «fièvre électorale» commence à monter ces derniers jours, notamment à Moulay Yacoub, où le PJD et l’Istiqlal sont engagés dans une bataille sans merci. Les deux formations considèrent que cette petite bourgade qui se trouve à quelques encablures de Fès comme leur fief respectif.

Les responsables des deux partis en font carrément une affaire «d’honneur» où une victoire de l’un sur l’autre aura une forte charge symbolique au vu de la confrontation à l’échelle nationale entre Pjdistes et Istiqlaliens.

Cela dit, la campagne commence à prendre une autre tournure après les accusations portées par le PJD contre le candidat de l’Istiqlal, qui doivent être étayées par des preuves tangibles.

Autrement, ces accusations seraient perçues comme une manœuvre pour faire pression sur les autorités locales.      

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *