Gaspillage

Gaspillage

Les chefs de la majorité devaient se réunir hier avec Nizar Baraka, ministre de l’économie et des finances, et son ministre délégué chargé du budget, Idriss Azami. Les deux responsables devaient parler, devant les secrétaires généraux des quatre partis, de la situation économique du pays et surtout la réforme de la Caisse de compensation et celle des retraites. La majorité est libre de choisir sa démarche de concertations, mais il convient de se poser des questions sur l’efficacité de cette démarche pour au moins deux raisons.  D’abord, deux ministres vont expliquer aux quatre leaders de la majorité dont trois (Benkirane, Laenser, Benabdellah) sont également membres du gouvernement, la situation économique du pays, une situation qu’ils sont déjà censés connaître de par leur qualité de responsables au gouvernement. Ensuite, au cas où la majorité l’aurait oublié, la situation financière du pays est critique justement en raison du retard des réformes structurelles. Alors messieurs, au lieu de gaspiller du temps dans des réunions pour parler déficits, indicateurs dans le rouge et tout le tralala qui va avec, dites-nous comment s’en sortir. Le temps nous est tous compté…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *