Hibernation

Hibernation

Les journalistes célèbrent aujourd’hui (3 mai) la journée mondiale de la liberté de la presse. C’est une occasion pour dépoussiérer le dossier du Code de la presse et de l’édition resté longtemps en quasi-hibernation. Le «dépoussiérer» car le dossier traîne déjà depuis des années et les gouvernements successifs depuis celui de l’alternance avaient promis d’accélérer la réforme, sans résultat. Aujourd’hui, une commission scientifique en charge de la révision du Code de la presse doit livrer sa copie. En attendant, la profession croise les doigts pour que le gouvernement en place tienne ses promesses. Le ministre de tutelle, Mustapha El Khalfi, avait déjà déclaré que les différentes revendications seront prises en compte. Il faut dire que les attentes sont énormes, notamment en ce qui concerne les peines privatives de liberté et le droit d’accès à l’information. Mais force est de reconnaître que l’optimisme laisse petit à petit la place à une certaine déception surtout après la publication du projet de loi sur l’accès à l’information lequel a donné l’impression chez les professionnels de restreindre drastiquement ce droit.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *