Les nouveaux Marocains

Les nouveaux Marocains

Ce que fait un garçon comme Younès El Aynaoui pour le Maroc est formidable. Tout en se réalisant individuellement dans une carrière sportive exemplaire, il rend à son pays des services d’une valeur inestimable. Cette convergence de fait, rare et unique, entre l’accomplissement de soi dans un projet personnel exaltant et un patriotisme moderne qui irradie de bonheur toute une nation est à saluer. Comme il se doit.
Dans la conjoncture historique que traverse notre pays, celle d’une transition, certes douloureuse mais réelle, vers la démocratie, il n’est pas évident d’exciper de valeurs patriotiques sans s’exposer aux foudres de la « bien-pensance » nihiliste. Par l’exemple, par son apport personnel et par sa démarche individuelle, Younès El Aynaoui redonne du sens à ces valeurs patriotiques dans la mesure où toute une nation se retrouve dans ses exploits. Quand on porte si haut et si fort l’image de son pays uniquement en faisant, je dirais, correctement son boulot, on mérite non seulement la reconnaissance des siens, mais on participe également à la refondation des valeurs d’un pays.
Le sens de l’effort, du sacrifice et du dévouement. Le respect de soi et des autres. La constance et la cohérence dans l’action. Le don de soi et la générosité. Toutes ces valeurs, dont font preuve aujourd’hui Younès El Aynaoui, Hicham El Guerrouj ou Nezha Bidouane comme hier Nawal Moutawakil ou Said Aouita, consolident le socle commun des principes de tous les Marocains. Quand l’excellence nous unit ou nous fédère, on peut mieux affronter collectivement l’adversité.
Les nouveaux ringards, tout dévoués à leur nihilisme, ne croient pas en cela. Ils privilégient, par contre, suicidairement, la haine, le ressentiment, la hargne, l’automutilation et la stérilité intellectuelle. Aucun pays ne s’est jamais sustenté avec ce type de nourriture intellectuelle. Et il va bien falloir que tous ceux qui créent, qui imaginent, qui produisent et qui participent soit à la création de la richesse collective ou à la consolidation d’une image véritable de réussite, de progrès ou d’excellence de notre pays soient remerciés pour leur mérite, mis en valeur pour leur abnégation et célébrés pour tout le bien qu’ils nous font. C’est à grâce à eux tous que nous ferons le Maroc apaisé et sûr de ses valeurs qui peut affronter les nombreux défis du nouveau siècle. Younès El Aynaoui fait déjà partie de ces nouveaux Marocains. Nous sommes fiers de lui et nous lui témoignons notre gratitude pour tout ce qu’il fait, d’une manière désintéressée, pour nous tous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *