Moulay Yacoub et le coup de poker

Moulay Yacoub  et le coup de poker

Cinq élections, si on comptabilise le scrutin de 2011, n’ont pas suffi pour que cette petite ville trouve enfin un député pour la représenter à la première Chambre. Mais soyons un peu francs, ce n’est pas le siège en lui-même ni le privilège de représenter la population de la ville du saint Moulay Yacoub qui compte le plus.

Toutes les élections partielles qui ont eu lieu servaient plutôt au PJD et à l’Istiqlal de laver leur linge sale. Il se trouve que les formations sont en train de vivre difficilement leur rupture après un mariage vite consommé. Mais cela nous amène à nous poser des questions. Est-il normal qu’une circonscription n’ait toujours pas un député ? Qui paiera les frais de 5 scrutins ? Certainement pas l’Istiqlal, ni le PJD.

Une dernière question pour terminer. Cinq élections suffisent-elles ? On serait tenté de dire non parce que si ça se trouve, le PJD et l’Istiqlal sont en train non seulement de se préparer aux élections partielles mais également au recours qu’ils vont déposer au cas où l’un des deux partis gagne le scrutin.

Qui sera le vainqueur et qui déposera le recours ? ça serait bien d’ouvrir les paris maintenant que les gains au poker sont halal. Ouvrons les paris alors !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *