Naïveté (encore?!)

Naïveté (encore?!)

Nous nous excusons auprès de nos lecteurs mais nous allons consacrer une deuxième fois notre édito à la naïveté en espérant que ce soit la dernière.

Il semble que la naïveté prônée par notre chef de gouvernement commence déjà à faire des émules au sein de l’Exécutif. Mais auparavant, il faut saluer l’initiative fort louable du ministre Najib Boulif de s’exprimer chaque semaine sur un sujet particulier et interagir ainsi avec le grand public.

Pour cette semaine, notre ministre chargé du transport a dit qu’il existe en fait plusieurs problématiques de notre société ne nécessitant pas de stratégies ni de budgets en avançant l’exemple des automobilistes brûlant le feu rouge.

Autrement, il suffit de s’adresser à la bonne conscience de ces chauffards pour arrêter ces pratiques ! M. le ministre, ailleurs si les automobilistes respectent le feu rouge, c’est probablement qu’ils ont une bonne conscience mais c’est surtout parce que les feux tricolores sont équipés de radars flashant les véhicules s’amusant à brûler le feu rouge.

Croire que la sensibilisation suffit sans stratégie ni loi ou budget, c’est de la naïveté politique si ce n’est de la naïveté tout court…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *