Petit bonjour

Le Maroc vu de Chine doit ressembler à une toute petite municipalité. Ramener nos problèmes à l’échelle de ceux d’une localité chinoise est une appréciation utile des choses qui devrait nous inciter à la fois à plus d’humilité mais également à plus de sérénité. Notre taille n’est, justement, pas critique, elle doit nous permettre d’aller vite dans la résolution de nos problèmes.
C’est une échelle qui n’est pas inhumaine, et personne ne comprendrait compte tenu de nos capacités réelles que l’on ne trouve pas les solutions qu’il faut à cette taille précise. En fait, notre pays n’est ni trop grand ni trop petit pour être condamné à une situation d’échec. Il nous faudra croire en nos possibilités et arrêter de gaspiller la ressource la plus rare que nous ayons : le temps.
La leçon que donne, actuellement, la Chine  au monde est celle d’un pays-continent qui avance courageusement dans la voie de la croissance avec les règles, notamment libérales, que lui ont imposées ses propres «adversaires». Un nouveau leadership ne se construisant que dans l’adversité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *