Petit bonjour

Ceux qui n’ont juré que par le sondage bidon de l’IRI pour essayer de décortiquer les rapports de force politiques dans notre pays ont rapidement déchanté. Le coup était, dès le départ, éventé. Et les arguments avancés étaient à l’évidence trop poreux. Avoir comme ligne de conduite de faire le service après-vente d’une manipulation grossière des services étrangers est un droit absolu que seuls peuvent s’arroger ceux  qui ont librement choisi le nihilisme mercantile comme horizon patriotique. Mais afficher cette imposture comme une forme d’indépendance intellectuelle est proprement hallucinant.
Choisir la reptation comme  moyen de locomotion donne bien le droit, de temps en temps, de fumer la moquette. C’est la bonne altitude mais à condition de préserver un tant soit peu le biotope. C’est comme vendre son pays, ça  peut être un bon business. Sauf, qu’il ne faut pas tout vendre. Il faut toujours en laisser un peu. Sinon le commerce ne serait pas durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *