Petit bonjour

L’émission Polémiques sur 2M, a montré d’une manière assez nette la difficulté que rencontre le PJD à se fondre dans la démocratie marocaine. Absence de clarification des valeurs qu’il est censé porter. Double langage construit sur un discours plus démagogique que la moyenne. Faiblesse manifeste et génétique du programme. Atermoiements inquiétants et périlleux face aux choix d’une société moderne déjà opérés par la nation. Sur tous ces points, Lahcène Daoudi, représentant du PJD sur un plateau peu acquis à sa cause -malgré son courage personnel indiscutable- a été plus qu’affligeant. Finalement, l’islamisme marocain ne représente pas, aujourd’hui, une alternative gouvernementale crédible. Le PJD apparaît, simplement, comme un parti politique faussement vertueux, ni plus ni moins éthique ou moral que les autres, qui, contrairement aux dispositions de la loi, utilise, dangereusement, la religion pour arriver à ses fins.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *