Petit bonjour

La machine takfiriste est en marche. Les militants du MUR, la garde idéologique rapprochée du PJD, ont décidé -au nom de la démocratie comme dirait, à la télé, Lahcène Daoudi- de passer à l’action contre le film Marock de Leila El Marrakchi. Ces appels à la haine, à l’exclusion et, finalement, au fascisme nous sont présentés par les pontes du PJD comme l’expression du pluralisme, de la diversité et de la richesse de la démocratie marocaine. Un pluralisme réduit à une pensée unique. Une diversité qui nie la différence. Et une richesse, celle d’un arc-en-ciel amputé de ses couleurs. Ceux qui semblent s’accommoder, avant terme, et sans combattre, d’une victoire électorale de l’islamisme politique devraient se méfier de leur enthousiasme. Il pourrait, assez vite, se retourner contre eux. Ils comprendront alors, mais trop tard, que dans ce domaine, ce n’est pas la foi qui sauve.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *