Petit bonjour

Que peut faire un cancre même s’il bénéficie d’une fuite au baccalauréat ? Rien de particulier, cette fuite l’embêtera plus qu’autre chose. Son métabolisme intellectuel étant stabilisé depuis longtemps, tout ajout de connaissance, même minime, risque d’être tout simplement rejeté. Pour éviter que le lavabo ne déborde, le trou du trop-plein évacue l’eau au fur et à mesure que le niveau de dépassement est atteint. C’est-à-dire que les fuites sont absorbées avant qu’elles ne se produisent. C’est très clair. Partant de ce principe universel, et compte tenu de l’étiage général de notre enseignement, je ne vois pas quels dégâts ces fuites auraient pu occasionner. Quant à demander la démission du ministre de l’Education nationale pour ça, c’est non seulement du populisme qui, comme chacun sait, s’adresse, essentiellement, aux  cancres, mais une vraie atteinte à la mémoire et à l’œuvre de Azzedine Laraki qui nous a légué un système scolaire particulièrement étanche. Il prend l’eau de toute part, mais il ne lâche jamais rien. Le trop-plein étant, là aussi, absorbé par le trou d’évacuation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *