Petit bonjour

Le Forum de l’investissement dans l’olive organisé par le Crédit agricole est, d’ores et déjà, une réussite formidable. Qui dira le contraire ? Personne. Rien que pour annoncer la tenue de ce forum, le Crédit agricole a fait près de 40 insertions presse dans 13 publications différentes pour un montant brut de près de 1.000.000 de dirhams. Quand on atteint ces volumes exceptionnels avec des fonds publics ce n’est plus d’un plan média qu’il s’agit, c’est un vrai business-plan. Et ce n’est plus de l’achat d’espace, c’est, tout simplement, de l’achat de conscience. La nôtre, elle, ne vaut rien. Délibérément, elle n’a pas été sollicitée par les télé-stratèges et les marketeuses  de cette banque publique. Ils auraient été dans leur droit si les fonds n’étaient pas publics et si le plan média n’était pas aussi grotesque. Un mépris souverain, et affiché, pour la piétaille que nous sommes. Les monarchistes d’en haut crachant sur les monarchistes d’en bas. Comme il y a  les descendants de Louis XIV par les soubrettes, il y a ceux qui sont anoblis par la beurette. Les uns montent au front, la fleur au fusil, pour y laisser la peau. Et les autres excipent d’une noblesse de pacotille, pour acheter l’exemption. En vérité, nous sommes  juste bons à tenir la vache pour qu’ils puissent mieux la traire. Nous sommes juste bons à nous mettre en danger, à nous faire insulter, haïr, caricaturer, cracher dessus, menacer, pour qu’ils puissent faire leur beurre. La machine à écœurer, à dégoûter, à décourager, à «boubkériser» fonctionne à plein régime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *