Petit bonjour

Le centre de gravité du pays s’est déplacé au Nord. Le Maroc politique, économique, intellectuel et même médiatique -jusqu’où iront-ils ces cul-terreux ?- a pris, sérieusement, ses quartiers d’été, là où il faut être vu, remarqué et distingué. Moi, je suis pour cette migration de luxe. Un réflexe de classe. Son côté mondain, jet-set, bronzé, anti-misérabiliste et riche convient parfaitement à mes valeurs. Un mois loin du peuple, cette plaie. Un mois loin des pauvres et de leur impécuniosité. Un mois loin des incultes et de leur dénuement. Loin des mal-logés, des mal-nourris, des mal-soignés, des mal foutus, des malappris etc. Du soleil, des corps beaux, de l’huile à bronzer, du plaisir sain et de l’insouciance innocente. La mer à perte de vue. Entre gens biens. Entre gens riches. Entre gens du pouvoir ou assimilés. Un peu de commérage, il en faut pour meubler l’ignorance. Un peu de grivoiserie, il en faut aussi pour entretenir un minimum d’entrain hormonal. Et un peu d’inutilité -c’est grisant- pour des gens qui se sentent essentiels à la marche de l’univers. Le Nord comme dit une copine, c’est top. Top de chez top.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *