Petit bonjour

Un imam de Tétouan, tout à son exaltation, appelait au Jihad en Irak. Il demandait aux jeunes d’aller accomplir l’acte suprême dans ce pays, c’est-à-dire d’aller y mourir. C’est, entre nous, une très mauvaise idée. La police, tout à son devoir, a arrêté le criminel. Et les ouailles, tout à leur dévotion, sont enfin libres de reprendre le chemin du Seigneur sans passer par Bagdad. Pour combien de temps ? Seul Dieu le sait. Et, apparemment, personne ne sait comment «sécuriser» durablement les mosquées pour que les fidèles ne soient plus pris en otage par des prédicateurs intégristes qui veulent les envoyer en enfer. Sous couvert de prêches légitimes des imams souvent louches dans des mosquées généralement douteuses, font l’apologie à ciel ouvert du terrorisme. Tout à leur ignorance, ils donnent une acception du Jihad qui n’a aucun fondement théologique et aucune base légale en droit musulman. Ce sont tout simplement des faussaires. Dire que dans un pays comme le nôtre, avec les valeurs qui le caractérisent, l’Etat de droit passe, également, par la reconquête des mosquées est une évidence. Mais le problème ces derniers temps, chez nous, c’est que les choses sont, justement, de moins en moins évidentes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *