Petit bonjour

Un fou vient de poignarder une touriste française à Fès. Sommes-nous sûrs que c’est un vrai fou ? Il paraît que oui. La preuve : il a déjà poignardé un touriste hollandais l’année dernière. Nous sommes vraiment rassurés. On avait très peur qu’il soit un faux fou déguisé en cinglé. Nous sommes sauvés. N’empêche que ces histoires de fous qui s’attaquent aux touristes tombent toujours sur la ville de Fès. Elles commencent à devenir très embarrassantes. Soit cette ville détient le record national de fous en libre circulation – le fait qu’ils aient tous des poignards sur eux doit être un pur hasard –, soit à chaque fois on nous raconte de folles histoires. Mais enfin, pourquoi Fès ? Pourquoi des touristes ? Pourquoi des poignards? Et pourquoi des fous? N’y a-t-il pas, pour une fois, quelqu’un de sensé qui soit capable de commettre un crime pareil ? Apparemment, non. Les clameurs du procès d’un fou – encore un – qui avait assassiné un jeune Français ne se sont pas encore tus que l’on remet ça. Il faut absolument que des gens sérieux, c’est-à-dire qui ont la tête sur les épaules, arrêtent d’urgence ce cercle vicieux et sauvent cette pauvre ville de Fès de ce vent de folie. Sinon, il y a vraiment de quoi perdre la tête.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *