Petit bonjour

Il faut, vraiment, être un chroniqueur algérien pour considérer le lancement de la chaîne de télévision maroco-française Medi1 Sat comme étant une  menace sur la sécurité nationale algérienne. Le chroniqueur  d’El Watan a fait avec brio une analyse «taqueutique» et «strateugique» qui verse dans un catastrophisme inhabituel chez nos frères et, néanmoins, voisins de l’Est. C’est la panique. Cette télé va être la petite sœur de la Radio du même nom qui n’aime pas l’Aldjérie. Elle fera la promotion de l’action des groupes armés, du Palais royal qui la bénit, du Sahara marocain et d’autres joyeusetés encore. Une horreur absolue pour ce confrère démoralisé. «Dans un environnement international qui explose en images, notre pays, cruellement absent, se trouve dans l’incapacité de riposter contre les guerres audiovisuelles qui lui sont menées. », se lamente-t-il. Je ne sais pas si les nôtres l’ont fait exprès – à moins que cela soit notre indécrottable baraka – mais ils ont, malgré tout, réussi là un bon coup. Du côté d’Alger, ils sont furieux. La libéralisation de l’audiovisuel au Maroc et, globalement, toute la politique d’ouverture culturelle, politique et économique semblent faire très mal là-bas. Faut-il, sincèrement, s’en plaindre ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *