Petit bonjour

Le plan d’autonomie marocain pour le Sahara progresse. Il constitue, désormais, la seule plate-forme de discussion possible pour une solution définitive à la question. L’option du référendum «sec» d’autodétermination est totalement révolue car impraticable sur le terrain – et irréaliste sur le fond et sur la forme. Il est admis, aujourd’hui, que les Sahraouis du Maroc sont aussi sahraouis que ceux de Tindouf. Et que le Polisario est, certes, un représentant unique et légitime mais surtout, des ambitions contrariées de ses commanditaires. À supposer que 100% des séquestrés de Tindouf votent pour leurs geôliers, au mieux, le Polisario est minoritaire, et au pire, il est marginal. Mais, il restera, cependant, toujours mercenaire. La différence entre un indépendantiste exprimant une opinion et un séparatiste auteur d’une trahison –un crime, par conséquent– réside, essentiellement, dans le fait que l’un fait vivre une passion légitime et l’autre fait commerce de son honneur. Le retour en nombre des Sahraouis que nous enregistrons ces derniers temps est, justement, l’expression du refus de ce déshonneur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *