Petit bonjour

On ne voit pas qui a intérêt à monter de nouveaux incidents communautaires en France avant les élections présidentielles? Les plus vieux d’entre-nous qui ont tâté par le passé d’un peu de rhétorique gauchiste penseraient immédiatement à une provocation policière. Le schéma —assez typique —des évènements de la Gare du Nord est un peu grossier, s’il n’est pas totalement imbécile. Voilà des jeunes qui, à cause d’un événement futile, attaquent en masse des policiers qui, en retour, se déchaînent contre eux sans mesure et sans discernement. À qui profite cette hystérie? Elle va faire tomber combien de voix et dans quelle escarcelle ? C’est plus que suspect. Et ce n’est pas cela qui va donner du relief à un débat électoral assez plat. Les Français, au lieu de s’offrir une superproduction présidentielle avec un Jospin, un Villepin ou un Juppé, ils s’offrent un lamentable film de série B. Parfois, de sous nos palmiers, on se dit que la République vaut mieux que cela. Parfois, mais pas tout le temps…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *