Petit bonjour

Il n’est pas sûr que tous les Iraniens soient en accord avec leur gouvernement dans l’affaire des 15 soldats britanniques arrêtés. Cette affaire, en fait, ne rapporte rien à l’Iran sauf une stigmatisation supplémentaire après son rapport de force — assez ahurissant même s’il peut revêtir dans des conditions précises une forme de légitimité — avec la communauté internationale sur le dossier nucléaire. Mahmoud Ahmadinejad et ses stratèges jouent dangereusement avec l’avenir de leur pays. Régionalement, ils se projettent comme une puissance irrésistible et implacable. Sur le plan international, ils se comportent comme une victime d’un ordre injuste. Une crédibilité asymétrique. L’affaire des Britanniques ne ralentira aucunement le train des sanctions prises contre ce pays dans le litige nucléaire. Et il est peu probable que cela crée une lame de fond de solidarité des musulmans en faveur du régime de Mahmoud Ahmadinejad. Celui-ci est considéré par une bonne partie des musulmans, notamment les sunnites, comme l’expression de la montée en puissance d’un leadership nuisible pour leur région dont l’Irak est le laboratoire sanglant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *