Petit bonjour

Il paraît que les Marocains se passionnent plus pour les présidentielles françaises que pour leurs législatives. Ils discutent, ils supputent, ils commentent. Parfois, ils pronostiquent, ils prédisent. Ils lisent les sondages. Ils citent les petites phrases. Tout cela est fort bien, mais c’est complètement inutile. Voter, par exemple, Bayrou, en septembre 2007, ne réglera chez nous aucun problème. Voter Sarkozy, non plus. Pour Ségo, c’est le même tarif. Alors pourquoi les nôtres font-ils cela ? Compenseraient-ils ? Feraient-ils un transfert ? Fantasmeraient-ils ? Peut-être qu’il s’agit un peu de tout cela. En vérité, nous n’en savons rien. C’est juste une forme d’immigration choisie par la tête. Une immigration ultra clandestine  sur une patera virtuelle. Une autre vie, par procuration. Une sorte de téléportation – grâce notamment à la télé. Je suis là, mais j’ai la tête ailleurs. Qui peut me l’interdire ? Sarkozy peut tout dire, tout faire, tout contrôler, tout  surveiller mais il ne peut pas, encore, interdire les rêves. Sait-on jamais ? Ça viendra peut-être un jour…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *