Petit bonjour

Mohamed Abdelaziz, le chef du Polisario a rejoint hier la mère-patrie en provenance de Las Palmas. Il a été reçu à Laâyoune par le wali de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El-Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune qui, à l’occasion, a félicité le revenant de l’importance historique de son geste. Il a rappelé, dans une allocution sereine et emprunte de sagesse,  que la patrie clémente et miséricordieuse offre à tous les Sahraouis la même chance de se mettre au service du développement de leur région dans un cadre marocain uni et solidaire sous l’égide de notre Souverain SM. le Roi Mohammed VI. Mohamed Abdelaziz, ne cachant pas une émotion intense, a dit en substance que le temps de l’égarement et de la destruction est fini, et que le temps de la construction, de la paix et de la démocratie est venu pour une région du Sahara autonome, démocratique et marocaine. Il a expliqué que son retour s’est imposé de lui-même après le discours du président algérien Abdelaziz Bouteflika à Jijel où il a appelé les Sahraouis à saisir la chance historique qu’offre le plan d’autonomie du Maroc à la région : « Rentrez chez vous à présent la tête haute, la dignité et la démocratie vous attendent là-bas. La libre détermination de votre destin après les négociations des Nations unies vous conduit, désormais, à retrouver le chemin de l’unité, de l’autonomie et de la gestion directe de vos affaires. Pendant 30 ans, l’Algérie a assumé son devoir à votre égard, c’est à votre tour aujourd’hui d’assumer le vôtre à l’égard d’un Maghreb uni, prospère et démocratique.» Mohamed Abdelaziz s’est installé à Laâyoune dans une maison appartenant à la famille Derham et mise à sa disposition par le président du Corcas Khalli Henna Ould Errachid. C’était la rubrique : «C’est arrivé demain» . Merci de l’avoir suivie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *