Petit bonjour

Il est rare que les gens du PJD, dans le domaine précis des affaires d’Etat, tombent dans des provocations aussi subalternes. On peut être totalement opposé — et même frontalement —aux islamistes du PJD sans les suspecter d’ignorer les limites  de la raison d’Etat et les contraintes incontournables de l’intérêt majeur de la nation. La plupart de leurs responsables ont depuis très longtemps un commerce, souvent licite, d’une manière formelle ou informelle, avec les services de l’Etat — tous les services, y compris ceux de sécurité. Aussi dire, sans vérifier, que le Maroc a officiellement proposé son hospitalité au commandement africain (Africom) de l’armée US est plus qu’une erreur. C’est une faute grave. Vouloir introduire, en ces temps de terrorisme intégriste,  une thématique de cette nature dans le cercle poreux et dilaté de la surenchère électorale est irresponsable. Elle constitue en outre une manifestation évidente d’amateurisme à laquelle ce parti, particulièrement, — par ailleurs très proche des Américains — ne nous a pas habitués. La réaction ferme du ministère des Affaires étrangères, à elle seule, par sa virulence justifiée, nous informe sur les dangers réels auxquels cette attitude expose le pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *