Petit bonjour

A la faveur de la déclaration du Premier ministre Abbas El Fassi, nous avons appris que  les objectifs du présent gouvernement consistent à atteindre dans des délais brefs, un enseignement de qualité, une bonne éducation, un emploi producteur, une économie compétitive, un habitat décent, une couverture sanitaire et une administration efficiente. Nous recevons cela, bien sûr, avec une joie prononcée, une confiance consolidée, un plaisir réel, une émotion non feinte, un motif de satisfaction, un indice de croissance et un taux bonifié. Cet énoncé généreux d’objectifs nobles reste, tout de même, une bonne indication sur la direction que veut prendre un gouvernement — surtout s’il est récent. Il lui reste juste à dire à ses opposants, à l’intérieur et à l’extérieur du gouvernement, comment il va procéder pour y arriver. Ce sont eux qu’il faut convaincre. Pas nous. Nous, n’étant ni dedans ni dehors, on compte moins. La qualité des amis de Abbas El Fassi le dispense d’avoir des adversaires. Décidément.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *