Petit bonjour

La délégation officielle marocaine pour le pèlerinage de La Mecque est présidée cette année par Mohamed Elyazghi. L’ex-premier secrétaire de l’USFP se tourne, donc, vers Dieu après sa démission du Bureau politique du parti socialiste marocain. Tout désir de rédemption d’un leader politique marocain est à encourager avec ferveur. Ni le Bureau politique, ni le Conseil national, ni le Congrès ne sauvent. Pour sauver l’âme, même militante, de ses turpitudes, il n’y a pas mieux que de se présenter en ordre de contrition devant Le Tout-Puissant. Il absout les erreurs idéologiques. Il pardonne les fautes politiques. Et Il efface les forfaits électoraux. Quant aux manquements à l’égard des camarades, ils sont effacés en un tour de Kaâba. Et si Si Mohamed en fait 7, il retrouvera une virginité politique à toute épreuve qui lui permettra de retrouver la foi en l’avenir. Il reste, cependant, un petit problème. Il aurait dû emmener avec lui aux Lieux Saints, pour que l’expiation soit collective, tous les membres du Bureau politique au grand complet. Il n’est pas sûr qu’ils n’aient pas, eux aussi, quelque chose sur la conscience.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *