Petit bonjour

La mise au point cinglante de l’OLP au Polisario est sans détour. Aucun responsable palestinien n’a pris la parole au nom de l’OLP dans le congrès des séparatistes à Tifariti pour la simple et bonne raison qu’aucun représentant de l’Autorité palestinienne n’était présent à ce congrès. Que des professionnels de la propagande et leurs agences dédiées s’en trouvent obligés à raconter des «bobards»  de cette nature c’est que le désarroi doit avoir atteint des sommets inédits. Cela fait 30 ans que le pouvoir algérien veut faire de Marocains sahraouis égarés un peuple, qu’il entend donner à une bande mercenaire à sa solde la qualité de mouvement de libération, qu’il veut faire croire à la communauté internationale que la fantomatique RASD est un Etat jouissant de tous les attributs. Au bout du parcours, il n’a convaincu personne. Sans parler des Algériens – ils ont autres choses à faire – , les Sahraouis eux-mêmes ne croient pas à cette chimère. Ils négocient individuellement, collectivement, d’une manière formelle ou informelle. À Manhasset ou ailleurs. La crédibilité internationale du projet d’autonomie pousse aujourd’hui les Sahraouis, effectivement, les plus crédibles  à aller de l’avant et à tourner le dos à un maximalisme suicidaire qui ne sert, in fine, que les intérêts d’une fraction du pouvoir algérien et une minorité des dirigeants du Polisario à sa botte.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *