Petit bonjour

Le Maroc fête son Histoire. Une existence organisée, construite et structurée de 1200 ans autour de la Monarchie. Les Rois du Maroc ont su, de tout temps, vivre au rythme de la respiration de ce peuple. Ils ont su l’accompagner dans ses rêves les plus fous et dans ses frustrations les plus profondes. La vie d’une nation ne s’accomplit pas sans heurts. Ni sans passion, ni sans ruptures. On trouve dans l’Histoire marocaine multiséculaire tout ce qui fonde la passion d’un peuple. Des épopées, des périodes sombres, de l’exaltation, des triomphes, des victoires, des moments de reflux, des phases d’enfermement, des déclins, des progrès… Mais toujours un fait national durable articulé autour d’institutions étatiques légitimées, soutenues et consolidées, même au plus fort des crises, par une Monarchie fédératrice. Aujourd’hui, le Maroc n’est pas à la recherche d’institutions nouvelles ou de substitution. Dans notre région — et même au-delà — c’est le pays qui est, sur ce sujet, peut-être, le plus à l’aise avec son identité. Ce que nous sommes en train de construire ensemble — un défi du siècle qui doit être à la hauteur de notre Histoire — c’est une démocratie crédible et fiable, une richesse partagée, une dignité sacralisée, une liberté assumée, une citoyenneté inscrite dans la réalité de la vie. C’est cela que nous sommes en train de faire, et c’est sur ce terrain que l’Histoire, justement, nous interrogera demain. Le postulats de démocratie et de modernité posés courageusement par S.M Mohammed VI au début de son règne peuvent être, s’ils sortent à temps du domaine de l’incantation ou de l’usage rhétorique éculé, les vraies clés d’un renouveau authentique et d’une nouvelle projection de notre nation dans l’avenir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *