Petit bonjour

Il arrive, souvent, que des pays, dans le domaine de l’aviation civile, coordonnent leurs politiques. C’est  exactement ce que viennent de faire, au Maroc, les autorités respectives de l’aviation civile algérienne et marocaine. Réunion de travail, analyse, projection, décisions, résultats, PV signés, convivialité, etc. Les deux partenaires ont décidé d’un commun accord, acté en bonne et due forme, d’augmenter la fréquence des vols aériens entre les deux pays de 6 à 8 vols par semaine. Ce n’est pas énorme mais c’est symbolique entre des voisins dont les relations ne sont pas au top. Jusqu’à présent, tout cela c’est de la banalité bilatérale malade. Mais il y a pire. De retour à Alger, les fonctionnaires algériens se font remonter les bretelles. «Quelle idée d’aller batifoler avec un adversaire. Quelle idée d’aller jouer à des relations normales avec un voisin honni. Quelle idée de normaliser des relations avec un faux frère.» Retour de fax gêné. Il faut oublier. Tout oublier. Tout s’enfuit déjà. Réunion de travail, analyse, projection, décisions, résultats, PV signés, convivialité, etc. Il n’y a rien eu. On ne vous a jamais vus. On ne s’est jamais parlé. Laissez-nous manger nos chapeaux tranquilles, dans l’honneur et la dignité. Et la fierté, aussi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *