Petit bonjour

En guise de cadeau d’anniversaire, l’idée n’est pas la plus gratifiante. Le livre qui est paru à l’occasion du 70ème anniversaire de la Reine d’Espagne comporte plus — pour la famille royale — de désagréments que de satisfactions. Une polémique qui enfle. Un communiqué de la maison royale qui renie ou «dés-autorise» le livre. Et la journaliste Pilar Urbano qui persiste et signe, en maintenant tout. Une conversation à bâtons rompus privée ne peut refléter avec exactitude les opinions de SM la Reine d’Espagne, disent les uns. La Zarzuela a relu le livre avant sa publication, répond l’autre. En fin de compte, des regrets sont présentés aux personnes qui ont eu à souffrir de ces déclarations attribuées à la Reine Sofia d’Espagne. Dans le texte, les choses sont, à l’évidence, un peu bizarres, inutilement agressives ou tirées par les cheveux. En franchissant la sacro-sainte et légendaire neutralité de la famille royale en Espagne, les prises de position sont un peu lapidaires, inhabituelles ou inusitées. Tout y passe. Le mariage gay. Sebta et Mellilia. Des jugements de valeur sur le défunt Hassan II. Barack Obama, etc . Il est difficile de savoir — à part le succès commercial —  quel est l’objectif de pareil livre. Les excuses de notre amie la Reine — un autre livre à succès ! — semblent sincères. Et le marketing du livre est déjà fait. On dirait un conte de Perrault. Pas Charles, Gilles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *