Petit bonjour

Alors, maintenant, Obama et nous ? Comment cela va se passer? Les salons bruissent de rumeurs expertes. Les spécialistes d’un soir sont intarissables. Les dodelineurs de la tête et les opineurs du bonnet travaillent à plein régime. Ils bougent la tête pour moins travailler du chapeau. Leur assentiment vaut prise d’intérêt dans ton raisonnement. En marquant leur accord, ils entrent avec l’interlocuteur en coproduction intellectuelle avec un apport éolien. Alors Obama?  Pffffff, ça va être dur. Et pourquoi ? Ohhhhhhh, ne m’en parle pas. Les Algériens vont nous présenter comme une monarchie esclavagiste du Moyen âge avec un protocole suranné. Comme pour l’Afrique du Sud, on ne va rien voir venir. N’oubliez pas, il est noir de peau. Il est sensible à ces questions là. Jo Biden, son colistier, a signé au Congrès une motion en faveur du plan d’autonomie au Sahara marocain, c’est quand même rassurant. Ouais. En vérité, Barack Obama est un président américain. Il fera une politique américaine dans l’intérêt de ce pays. Il ne faut pas aller chercher loin. Son pays a une position officielle sur le sujet. Plan d’autonomie. Négociations. Solution politique. Et ne pas repartir à zéro. Le nouveau président américain restera sur cette ligne qui est, aujourd’hui, portée par le secrétaire général de l’ONU. Pourquoi voulez-vous qu’il change ? Avez-vous déjà vu un ministre algérien noir ? Non, la couleur ! Un sportif noir ? Non. C’est étrange. En tout cas, ils auront du mal à faire tourner leur festival Gnaoua.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *