Petit bonjour

La réaction des Algériens au dernier discours royal de la Marche Verte est de nature hystérique. Déni de la réalité. Etat paroxystique. Et confusion généralisée. Pourtant, les données sont simples. Le projet de la RASD — la partition du Maroc — dont l’Algérie est le promoteur régional exclusif, est de nature à balkaniser le Maghreb. Aucune personne sérieuse et responsable ne croit à la possibilité de création d’un 6ème Etat au Maghreb. Les moyens d’Etat consacrés par l’Algérie à ce projet de balkanisation du Maghreb sont immenses. On voit ce pays à l’œuvre, avec une violence inouïe, dans tous les forums internationaux. Le lieu le plus emblématique de ce déploiement de force stérile est la 4ème Commission des Nations unies. Tout cela est connu de tous. Sauf en Algérie. Pays où le pouvoir militaire a pris la mauvaise habitude, depuis toujours, de tromper — sur tous les sujets — les citoyens, et où on veut faire croire que cette fausse affaire du Sahara est une affaire de libération d’un peuple qui n’existe pas. Ouvrir les frontières, négocier le plan d’autonomie au Sahara, établir la libre circulation des biens et des hommes, ce sont des actes majeurs qui vont dans le sens de l’Histoire. Celui du vrai idéal maghrébin. Celui des peuples. Aucune modification extorquée de la Constitution ne peut s’y opposer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *