Poids de l Histoire

Poids de l Histoire

La visite royale aux États-Unis d’Amérique fera sans nul doute date. Le Maroc a toujours entretenu des relations privilégiées avec le pays de l’Oncle Sam. Des relations qui remontent d’ailleurs à plusieurs siècles.

Bien évidemment, le déplacement de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Washington intervient quelques mois après l’épisode du Conseil de l’ONU, au cours duquel l’ambassadrice américaine avait proposé l’élargissement du mandat de la Minurso au Sud du Royaume pour couvrir les droits de l’Homme. La suite est connue, avec un succès retentissant de la diplomatie royale dans ce dossier.

Mais il fallait bien faire le point sur les relations bilatérales entre le Maroc et les USA, d’où le déplacement du Souverain. Sur ce plan, il faut bien préciser que le Royaume, de par son poids en Afrique et son rôle au Moyen-Orient, a de tout temps bénéficié de l’estime des présidents américains, qu’ils soient républicains ou démocrates.

Nombreux sont les occupants de la Maison-Blanche à avoir eu un contact direct avec le Maroc, n’hésitant pas à se déplacer en personne au Royaume. A commencer par Franklin Roosevelt qui fut l’un des acteurs de la Conférence de Casablanca en 1943 ou encore l’emblématique John Kennedy, dont on se rappelle la visite à Marrakech en juin 1963. Aujourd’hui encore, le poids de l’Histoire se fait sentir dans les relations bilatérales. Et la visite royale est là pour le confirmer.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *