Propagande

Propagande

Chaque incident et chaque fait divers sont ainsi exploités par la machine de propagande du Polisario pour semer la zizanie. Ce qui vient de se passer à Dakhla en est un parfait exemple.

Le Polisario et ses hordes font de nouveau preuve d’une attitude inhumaine en voulant exploiter le décès d’un détenu dimanche dernier des suites d’une maladie chronique à d’autres fins dans un manque de respect total à la famille du défunt. Les séparatistes ont voulu donner une tournure politique à ce décès pour s’adonner à des actes de vandalisme et troubler la quiétude des habitants de Dakhla.

Le Polisario qui sent sa fin arriver à vive allure veut jouer ses dernières cartes, poussé et encouragé dans cette démarche par des responsables algériens aveuglés par une haine inouïe envers tout ce qui concerne le Royaume mais qu’importe, la fin des uns comme des autres approche.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *