Reculades gouvernementales

Reculades  gouvernementales

L’Exécutif élabore une loi ou un décret puis la polémique enfle et la contestation monte pour qu’enfin le gouvernement recule et passe à autre chose. Ce fut le cas avec les étudiants médecins et la fameuse loi sur le service sanitaire obligatoire.

Face à la contestation, le gouvernement a cédé et la loi a été jetée aux oubliettes depuis. Les instituteurs stagiaires ont bien compris comment les choses se passent. Juste après les médecins, les instituteurs ont pris le relais. Et le gouvernement est en train aujourd’hui de voir comment il peut céder de nouveau.

Ces deux cas sont loin d’être isolés. Il y a deux années, le gouvernement a cru bon d’imposer aux épiciers à travers la loi de Finances 2014 de tenir un registre pour y mentionner toutes les ventes, l’objectif étant de mieux imposer les bénéfices de grands épiciers. Sans recourir à des manifestations, ces derniers ont exercé (on ne sait par quel moyen) une pression telle que le gouvernement a tout simplement supprimé la disposition qui devait entrer en vigueur en 2015.

Ceci démontre bien que les reculades sont devenues une tradition chez le gouvernement, incapable de défendre ses propres initiatives.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *