Redevables

Redevables

Il semble qu’un bon nombre de nos partis politiques ne soit pas bon ami avec les chiffres et la comptabilité. La Cour des comptes nous fait savoir que 8 partis seulement ont soumis leurs comptes dans les délais fixés par la loi.

Ce n’est pas une première dans le genre, puisque l’année dernière, et celle qui précédait d’ailleurs, les mêmes faits faisaient déjà scandale. Bien que l’affaire éclate aujourd’hui à un moment où la tension entre le président de la Cour des comptes et les partis politiques est à son comble, pour une question de présence (ou non) au Parlement, certaines leçons peuvent être tirées de toute cette histoire…

La première, c’est que la majorité de nos partis politiques ne présente jamais ses comptes dans les délais. Pire encore, certains partis présentent des comptes non certifiés par un expert- comptable. La deuxième leçon, c’est qu’une partie considérable des aides de l’Etat,  donc du contribuable, et donc de vous chers lecteurs, va dans des dépenses non justifiées. Le comble pour nos partis politiques, c’est qu’ils dépendent pratiquement à 90% des aides ou subventions (franchement il n’y a pas de grande différence) pour continuer à subsister.

La dernière leçon à tirer, c’est que depuis le dernier scrutin, certains partis sont toujours redevables d’un milliard et demi de centimes à l’Etat… Donc au contribuable. Mais ça, c’est une autre histoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *