Taxer les retraites publiques

Taxer les retraites publiques

Les syndicats et les fonctionnaires (au moins une partie parmi eux) mènent une guerre contre la réforme gouvernementale des retraites dans la fonction publique.

Pourtant, c’est le citoyen lambda qui va payer les pots cassés dans tous les cas, puisque l’argent public sera appelé à la rescousse. Le hic, c’est que le premier président de la Cour des comptes affirme déjà que la réforme actuelle est insuffisante avant même son adoption.

Elle est insuffisante parce que ceux qui ont posé les jalons du système actuel se faisaient en fait des cadeaux ayant dans l’esprit le moment où ils seront eux-mêmes retraités de la fonction publique. C’est pour cette raison que le Maroc compte l’un des systèmes de retraite les plus confortables au monde pour les fonctionnaires où les pensions dépassent les derniers salaires perçus dans l’administration publique.

En plus de la réforme actuelle, la solution est donc de résorber une partie du déficit de la CMR par une hausse considérable de la taxation des pensions de plus de 6.000 dirhams. L’Etat doit au moins veiller à rétablir l’égalité entre les fonctionnaires du public et les salariés du privé pour qui une pension de plus de 6.000 dirhams est un rêve quasi impossible.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *