Un chantier nommé Casablanca

Un chantier nommé Casablanca

La nomination d’un nouveau wali pour Casablanca vient à point nommé quelques jours après le blâme royal pour les instances élues de la métropole.

Le poste de wali ne pouvait pas ainsi rester vacant encore plus après le départ de Mohamed Boussaïd parti prendre les rênes du ministère de l’économie et des finances.

C’est donc Khalid Safir qui lui succède à la tête de la wilaya. L’homme connaît très bien les véritables enjeux de la ville de Casablanca, mais également la complexité de certains dossiers, sachant qu’il a été successivement gouverneur de la préfecture d’El Fida-Mers Sultan, l’une des plus denses sur le plan démographique, puis gouverneur de Casa Anfa.

Les espoirs des Casablancais sont grands pour voir ce polytechnicien connu pour son sérieux et son implication trouver la combinaison adéquate avec leurs élus afin de sortir la ville blanche de la situation dans laquelle elle se trouve. C’est tout un chantier nommé Casablanca.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *