Un contre-la-montre

Un contre-la-montre

C’est pratiquement un contre- la-montre digne de la grande boucle qui démarre pour l’équipe de Benkirane. Les ministères devront rendre leurs copies sur les propositions pour la loi de Finances 2014 en trois jours (il reste moins de deux jours en fait aujourd’hui), alors que le projet de loi devra être prêt, dans toute son intégralité, en moins de deux semaines, pour être dans les délais fixés par la Constitution.

Mais contrairement aux cyclistes du Tour de France qui ont eux des vélos performants et complets, le contre-la-montre de l’Exécutif se fera avec un «vélo» auquel il manque plusieurs pièces. Sinon, comment les responsables seront-ils capables d’élaborer un projet de loi sachant que le cabinet Benkirane II n’a pas encore vu le jour?

Quel que soit le sort réservé à ce texte très important, il faut absolument se poser des questions sur notre système politique. Un système qui, en trois années, a fonctionné pendant de longs mois sans loi de Finances en 2012, puis a peiné en 2013 pour adopter de justesse, et dans le temps mort, cette loi dont la copie de 2014 est aujourd’hui menacée de subir le même sort.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *