Un service à Benkirane

Un service à Benkirane

Les syndicats ne savent pas qu’ils sont en train de rendre un service au chef de gouvernement. En bloquant la réforme de la Caisse marocaine des retraites, les centrales seront considérées pour responsables des difficultés financières de la Caisse.

Ce n’est pas tout puisqu’elles offrent par la même occasion la possibilité pour Abdelilah Benkirane de rejeter toute responsabilité au cas où la réforme tombe à l’eau dans un scénario-catastrophe. En gros, le secrétaire général du PJD passe pour le réformateur qui veut du bien pour les fonctionnaires alors que les syndicalistes seront perçus comme des «méchants» qui bloquent le train de réformes.

A quelques mois des élections, la bataille actuelle risque de jouer en faveur de la majorité gouvernementale contrairement aux syndicats et une partie de l’opposition. Finalement, les Pjdistes font la preuve de nouveau qu’ils sont de bons tacticiens. Le fait de déposer les projets de loi en priorité à la deuxième Chambre semble être un vrai coup de maître.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *