– Pour prendre le risque, il est nécessaire de savoir ce qu’on veut dès le départ. Un bilan de votre situation actuelle professionnelle et personnelle est vital pour entamer n’importe quelle démarche risquée, aussi insensée qu’elle puisse être, en toute sérénité.  
– «Risquer» ne signifie pas «échouer». La connotation négative est, dans ce cas, plus un frein qu’autre chose. Par ailleurs, le risque peut être le point de départ de la réussite.  Au pire des cas, le risque peut être un élément révélateur de la personne, ainsi que de ses défauts et avantages.
– Evitez de faire comme les autres. Quant il s’agit de prise de risque, mieux vaut se lancer selon ses préférences et ses envies. Ainsi, les erreurs seront mieux négociées et vous aideront à apprendre au lieu de perdre énormément de temps à chercher ou à blâmer « un coupable ».
-Quand le risque est pris, et que le processus est amorcé, il est déconseillé de faire marche arrière. La motivation et la foi en la réussite seront alors des alliés indispensables. Une bonne préparation reste, toutefois, un aspect non négligeable et un compromis raisonnable pour éviter toute désillusion rapide et gratuite.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *