Aborder un recruteur sur un réseau social

Aborder un recruteur sur un réseau social

Sur les réseaux sociaux professionnels, comme Viadeo ou LinkedIn, vous pouvez promouvoir votre profil et contrôler à un certain degré ce qu’un employeur potentiel pourrait éventuellement trouver à propos de vous sur Internet. Ces réseaux peuvent également être utilisés pour contacter un recruteur. Toutefois ceci doit être bien calculé parce que, ici, le risque de griller ses cartes demeure présent.En effet, rien qu’en s’amusant à faire une petite recherche autour du mot «DRH» dans ce genre de plate-forme, on peut être surpris de tous ces recruteurs qu’on peut toucher et qui sont à portée de clic. Sur le réseau international LinkedIn à titre d’exemple, ils ne seraient pas moins de 20.194 DRH à guetter les profils les plus intéressants sur le Web. Une vraie niche pour ceux à la recherche d’un emploi mais il reste de multiples pièges à éviter.

Sur ces réseaux, il faut tout faire pour soigner son profil qui reste après tout primordial pour toute première impression en ligne. Avant d’aborder qui que ce soit, la e-réputation du candidat est un point à ne pas négliger. Même si il n’est pas forcément intéressé, il y a des chances que le recruteur contacté consulte votre profil. C’est donc le moment ou jamais de faire bonne impression en choisissant une bonne photo et en valorisant son parcours en fonction de l’impulsion que l’on veut donner à sa carrière.

Il faudrait également œuvrer pour avoir un réseau de contacts bien étoffé car, pour les spécialistes, «si vous n’affichez qu’une dizaine de contacts, vous passerez vite pour un touriste sur les réseaux sociaux».

Maintenant que le profil est soigné, il est temps de contacter des recruteurs. Là aussi, toutes les formes classiques doivent être respectées, ce n’est pas parce que c’est un réseau social que l’on peut faire léger. Il faut que les choses soient bien formalisées et les petits messages mal cousus seraient de ce fait à éviter.

La règle d’or pour avoir un retour c’est de se faire recommander par quelqu’un. C’est aussi une façon de personnaliser sa démarche et de la rendre plus efficace, car il est rare que l’on ne vous réponde pas si vous êtes «envoyé» par quelqu’un. Par ailleurs, si vous demandez d’entrée un emploi, il y a le risque que l’on vous demande d’envoyer votre CV, comme n’importe quel candidat lambda. Dans un premier temps, il est plus intelligent de rester un peu vague sur sa démarche, de demander un éclairage sur le marché, voire un rendez-vous. S’il y a un poste à pourvoir, idéalement, la proposition viendra alors du recruteur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *