Agrodep : Médiation réussie

Agrodep : Médiation réussie

Happy end dans l’affaire du groupe agricole Agrodep. Le processus de médiation entre les actionnaires du groupe a pleinement donné ses fruits. C’est au passage plus de 7000 emplois qui seront sauvés sans parler des nouvelles perspectives offertes avec le démarrage de deux nouvelles entreprises agricoles séparées dès la présente campagne.

Mission accomplie donc pour le ministère de l’intérieur et celui de l’agriculture et de la pêche maritime qui ont appuyé le processus de médiation. Ainsi, les principaux objectifs et étapes du protocole d’accord, conclu le 31 juillet 2014 entre les associés Hassan Derhem et Pierrick Puech, ont été finalisés. Dans ce sens, les parties ont entamé la séparation juridique du groupe en deux lots homogènes séparés et économiquement viables. En effet, plusieurs étapes ont été franchies, en exécution dudit protocole d’accord, sous la houlette du médiateur Abdellah Rhallam et du mandataire spécial Essaid Choufani.

Concrètement, chacune des parties a physiquement occupé dans un premier temps le lot qu’elle a choisi, composé dans des proportions équitables de fermes d’exploitation et d’une station de conditionnement. «Les activités des exploitations ont ensuite été reprises sans délais, permettant de maintenir l’activité économique et de sauvegarder 7.000 emplois directs.

Aussi, toutes les parties concernées par le processus de séparation-partage ont coopéré de concert, depuis la conclusion dudit protocole, au sein d’un comité de direction présidé par le mandataire spécial. Le climat de confiance vis-à-vis des créanciers du Groupe Agrodep a ainsi été rétabli. Le schéma juridique cible a été entériné par les associés. L’achèvement du processus de médiation donnera naissance à deux futurs groupes agricoles, dès la présente campagne agricole», expliquent les responsables de la médiation.

Pour rappel, Agrodep est un important groupe agricole implanté au sud et au centre du Maroc, comptant deux stations de conditionnement orientées vers l’export ainsi qu’une dizaine de fermes d’exploitation spécialisées dans le maraîchage, les agrumes, l’arboriculture fruitière et le palmier dattier. Des divergences de vue sont apparues entre les deux associés, lesquels ont décidé d’un commun accord de mettre un terme à leur partenariat dans Agrodep et de s’engager dans un processus de séparation-partage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *