Appel à projets du Fonds de partenariat de l’éducation pour l’employabilité

Appel à projets du Fonds de partenariat de l’éducation pour l’employabilité

Le 13 avril, date limite pour les établissements de l’enseignement secondaire de Meknès-Fès et Marrakech-Safi 

Ce Compact se concentre sur la croissance économique au Maroc en investissant dans des secteurs clés de l’économie qui sont des priorités pour le gouvernement marocain, à savoir la qualité de l’éducation et l’employabilité des jeunes ainsi que la productivité du foncier.

Les établissements de l’enseignement secondaire dans les régions de Meknès-Fès et Marrakech-Safi ont jusqu’au 13 avril prochain pour postuler au second appel à projets du Fonds de partenariat de l’éducation pour l’employabilité. La date est annoncée, mardi à Rabat, lors d’une rencontre d’information dédiée à cet appel à projets. Une initiative entreprise par l’agence Millenium Challenge Account (MCA) -Morocco et le gouvernement marocain dans le cadre du programme Compact II.

Initier les élèves au marché de l’emploi

Ce fonds cible, selon Abdelghni Lakhdar, DG de l’agence MCA-Morocco, «3 académies bénéficiaires». Outre les régions précitées, le fonds a déjà été lancé en premier dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Ce lancement a, comme il le précise, abouti à trois conventions portant sur des programmes de soft skills, de soutien scolaire et d’activités parascolaires. «Ces programmes soutiennent, entre autres, l’ouverture des élèves sur le monde professionnel», estime-t-il. Le directeur général ne manque pas de préciser que le budget de ce fonds s’élève à 49 millions DH avec une contribution des partenaires à hauteur de 27,5 millions DH. «Ce fonds vise à encourager des approches novatrices par rapport à ce que fait l’Etat, voire à tester des approches pluridisciplinaires», ajoute-t-il. Par l’occasion, M. Lakhdar indique que ce fonds cible une centaine d’écoles. Un nombre qui «n’est pas suffisant» à ses yeux.

Des perspectives innovantes en milieu scolaire

Pour sa part, Carrie Monahan, représentante de la MCC à Rabat et directrice résidente adjointe, s’adresse aux participants. «Avec ce fonds, nous voulons travailler avec les organisations apportant des perspectives innovantes en milieu scolaire», avance-t-elle. L’intervenante précise également que ce Compact se concentre sur la croissance économique au Maroc en investissant dans des secteurs clés de l’économie qui sont des priorités pour le gouvernement marocain, à savoir la qualité de l’éducation et l’employabilité des jeunes ainsi que la productivité du foncier dotés dans l’ensemble de 450 millions de dollars. Mme Monahan ne manque pas par l’occasion de remonter à une expérience personnelle. «J’avais l’occasion de visiter des établissements secondaires. Ce qui m’a marquée c’est la créativité et la passion pour l’éducation», évoque-t-elle. Pour elle, ce 2ème appel à projets est une opportunité de travailler dans les établissements dans les deux régions choisies. L’objectif ultime étant, selon ses dires, d’améliorer la qualité de l’éducation et de l’employabilité.

5 thématiques du fonds

Cela étant, le fonds est doté de thématiques différentes, à savoir les NTIC, les activités parascolaires, les bibliothèques scolaires, les salles polyvalentes, l’orientation et l’ouverture sur les carrières ainsi que le renforcement des langues. Les projets participants dans le cadre de ces thématiques sont censés répondre à 8 critères d’évaluation. Il s’agit entre autres de l’approche technique du projet, de la méthodologie, de la durabilité, du genre et de l’impact.

Pour rappel, des rencontres d’information sont prévues à Rabat, Fès et Marrakech afin de présenter les modalités de participation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *