Bilan de compétences : Un outil qui vaut de l or !

Bilan de compétences : Un outil  qui vaut de l or !

Qui ne s’est jamais posé la question sur sa trajectoire professionnelle et ses ambitions propres ? Le bilan de compétence vise à y répondre objectivement.

Il permet aussi à l’individu de dépasser des caps difficiles et mesurer positivement ses échecs pour prendre les bonnes décisions.

Sur le plan pratique, le bilan de compétences se déroule en trois étapes. Il devra être mené par un spécialiste, extérieur à l’entreprise.

Dans un premier temps, il s’agira pour le spécialiste de définir les besoins de la personne qui a bien voulu se prêter à l’exercice. Les techniques lui devront être clairement explicitées de telle sorte à ce que l’évaluation ne soit pas perçue comme un examen.

La phase d’investigation permet, dans un second temps, d’analyser les motivations du salarié, d’identifier ses compétences et de déterminer ses possibilités d’évolution de carrière. Enfin, la phase finale correspond à l’élaboration du projet professionnel.

Les étapes de sa mise en œuvre sont tout aussi essentielles car elles conditionnent le succès d’une bonne transition pour le salarié désireux de changer de fonction ou d’entreprise.

Bref, les bénéfices du bilan de compétences sont multiples. Il permet au salarié d’avoir plus confiance en lui-même ce qui lui permettra d’appréhender avec plus d’aisance sa projection de carrière.

«Le bilan de compétences aboutit aussi à une meilleure connaissance de l’environnement et des possibilités professionnelles qui vous sont offertes», assurent les experts en la matière. Et c’est bien pourquoi la démarche est utilisée dans plusieurs circonstances.

Il est recommandé pour une personne en quête d’emploi, un salarié souhaitant  évoluer dans son entreprise, ou encore pour une autre  désireuse de changer de secteur d’activité.
Mais dans les trois situations, le bilan de compétences permettra à son bénéficiaire de gagner en confiance car il comprendra mieux les raisons de ses échecs. Mieux, il identifiera ses ressources et ses capacités intrinsèques pour mieux les utiliser.

Parmi les bénéfices du bilan de compétences, le salarié commence à avoir enfin un autre rapport au travail. Ces rêves impossibles qui lui causent colère et frustration s’effaceront devant des projets plus viables et tous basés sur des actions précises et faisables. L’idéaliste se reconnaîtra certainement !

Grâce à cette démarche, il pourra enfin s’ouvrir à l’avenir et saisir de nouvelles opportunités. Car une nouvelle orientation devient désormais possible. Et l’exercice en vaut la peine assurément.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *