Changement de cap : Bilan des compétences, le ticket de la reconversion

Changement de cap : Bilan des compétences, le ticket  de la reconversion

Si en France le bilan de compétences est considéré comme un passage obligé à un certain moment de la vie professionnelle, les cadres marocains n’ont pas vraiment le réflexe de le faire dans la mesure où la reconversion est souvent synonyme d’instabilité.

Cela dit, les études, les cabinets dédiés à la gestion des ressources humaines sont là pour accompagner les talents pour se retrouver dans la voie qui les convient. Seul hic: le coût d’un bilan de compétences. Car ce dernier est généralement accompagné d’un coaching pour justement que la personne se positionne sur le marché de l’emploi avec les atouts personnels qui découlent du bilan de compétences. «En France l’envie de changer de métier concerne près de 85% des Français», selon l’institut de sondage Odoxa. Et le bilan de compétences permet soit de quitter son secteur, soit de créer sa propre activité.

La méthode Switch Collective qui a vu le jour en 2016 est un programme innovant développé par deux personnes déçues par les méthodes classiques destinées à obtenir des bilans de compétences. Tel que conçue cette méthode permet une découverte d’autrui, à la croisée des chemins entre coaching, thérapie et bilan de compétences. Le résultat repose sur plusieurs réalités. Depuis sa création, plus de 2.500 personnes en France ont suivi le programme de Switch Collective. Et d’après les derniers sondages de la start-up, «60% d’entre elles ont changé d’entreprise, de métier ou de secteur professionnel suite à cette expérience. La méthode coûte entre 250 et 1998 euros, selon la formule choisie».

Au Maroc, la démarche d’avoir recours à un bilan de compétences ne semble pas automatique. Les salariés réfléchissant à deux fois avant de quitter leur job pour se lancer dans une autre aventure. Cela dit les cabinets de recrutement proposent des services d’accompagnement pour les demandes de reconversion. Le bilan de compétences étant le premier pas vers cette aventure.

Aujourd’hui, la révolution du Web, la possibilité de payer en ligne un service permet d’accéder à un bilan de compétences et au-delà à une démarche pour trouver sa voie. Des plates-formes confirmées sont disponibles aujourd’hui et à des coûts raisonnables. A titre d’exemple le site maRéussite.com offre un bilan-analyse de la personnalité. L’utilisateur a juste à répondre aux différentes questions mentionnées. La solution proposée par Pole Solution comprend une large palette d’informations qui permet la construction de la personnalité de la personne.

Pour rappel les tests de personnalité et les outils de connaissance de soi visent à ce que la personne prenne du recul. Ils ne donnent pas des vérités absolues. Cela dit le bilan-analyse de personnalité a été validé scientifiquement par un organisme indépendant. «Sa fiabilité élevée le place parmi les meilleurs outils de connaissance de soi existant à l’heure actuelle. Nous attirons cependant votre attention sur le fait que les démarches psychométriques ne permettant jamais une fiabilité de 100%», rappelle les concepteurs du site.

Une fois le bilan établi, trouver sa voie est une étape déterminante qui permet d’avancer dans l’introspection sur soi et réussir une meilleure orientation professionnelle. Les enjeux sont énormes surtout quand la personne bloque sur son épanouissement et donc sa réussite.

C’est dans ce sens que la plate-forme maReussite.com propose deux autres exercices accessibles à 40 euros ce qui est accessible à toutes les bourses.

Une première étape permet déjà de chercher dans la bonne direction. Le compte rendu sur 8 à 12 pages permet de déterminer comment assurer qu’un poste correspond à la personne. D’un autre côté, les critères d’épanouissement et de réussite ressortent à travers le questionnaire. L’exercice permet aussi de montrer les pièges à éviter dans le choix de la mission.

La seconde étape permet de préciser à l’utilisateur sa voie pour bâtir son plan d’action. Ce rapport porte généralement sur 15 à 20 pages. A ce stade, la démarche vise à éclairer sur la voie à prendre à travers le traitement de réponses aux questions portant sur l’orientation de carrière souhaitée, ses désirs et les compétences acquises.

Des questions déterminantes pour vous aider à choisir votre orientation et réussir votre carrière. Enfin, la construction d’un projet professionnel représente la seconde étape et tient compte des traits de personnalité de l’utilisateur qui souhaite opérer une reconversion professionnelle.

Cette méthode a été conçue, d’après les travaux du chercheur américain Grégory Bateson.

Né le 9 mai 1904 à Grantchester au Royaume-Uni et mort le 4 juillet 1980 à San Francisco, Gregory Bateson est un anthropologue, psychologue, épistémologue américain. Influencé par la cybernétique, la théorie des groupes et celle des types logiques, il s’est beaucoup intéressé à la communication (humaine et animale) mais aussi aux fondements de la connaissance des phénomènes humains. Il est l’un des fondateurs de l’école de Palo Alto. Son père William Bateson, généticien, l’avait prénommé Gregory en souvenir du moine autrichien Gregor Mendel, dont il a fait connaître les découvertes au Royaume-Uni.

Bref, le bilan de compétences est accessible sur des platesformes dont la fiabilité a déjà été vérifiée.

Il est clair que l’accompagnement peut s’effectuer avec un coach mais la démarche de faire appel à la plate-forme permet de ratisser large et d’apporter des éléments importants à une personne réfractaire au départ sur les résultats d’un bilan de compétences.

Les solutions pratiques proposées par la suite permettent également de réussir au travail.

Savoir rebondir ; tel est l’enjeu !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *