Changer de cap : Quand et comment ?

Changer de cap : Quand et comment ?

Cela fait bientôt 6 ans que vous êtes dans le département commercial de la société XX, vous vous réveillez chaque matin avec la perspective d’une nouvelle journée qui ressemblera forcément aux précédentes avec les mêmes tâches répétées en pilotage automatique et aucune promotion miraculeuse en vue. Vous sentez une «mauvaise» routine s’installer. Votre moral et votre motivation sont affétés et vous devenez, comme sait si bien le dire Wassila Kara Ibrahimi du cabinet Bil Consulting, «un pot de fleurs qui s’étiole lentement mais sûrement derrière un bureau». Il est donc normal que l’idée de «virer de cap» vers d’autres terres où l’herbe est plus verte se pose à ce moment précis. «Changer de travail peut vraiment servir votre carrière…Mais attention ! Prenez le temps de réfléchir à votre nouveau projet professionnel», poursuit Mme Ibrahimi. «Car changer de travail est aussi une «prise de risque» et quitter sur un coup de tête peut à l’inverse être dangereux pour votre carrière, en particulier dans la période que nous traversons», souligne Mme Ibrahimi qui propose, afin de mieux négocier cette phase, une démarche en trois étapes: d’abord, «faites votre bilan de compétence en pointant tout ce que vous avez accompli durant votre expérience professionnelle… Recensez également vos points faibles !». Ensuite, «Retravaillez votre CV, un CV vivant! Parlant ! Qui donnera au recruteur l’envie de vous rencontrer». Enfin, «cibler les entreprises qui vous intéressent et adressez leur une candidature spontanée constituée de votre CV et d’une lettre de motivation dans laquelle vous devez démontrer la pertinence de votre offre de service, par contre si vous devez répondre aux petites annonces, recherchez l’adéquation entre votre profil et celui recherché par l’entreprise. Ne répondez pas à un poste de directeur Financier si vous êtes aide-comptable». «Envoyez également votre CV aux cabinets de recrutement de la place auxquels une partie des entreprises fait appel, identifiez les portails les plus sérieux et sélectionnez les annonces fiables et en adéquation avec votre profil». Globalement, la démarche reste positive pour l’ensemble des spécialistes. C’est aussi le cas pour Mme Ibrahimi qui nous dit que «Changer est toujours une bonne chose, à la condition de s’inscrire dans une perspective globale de carrière !». Toutefois, insiste-t-elle «il ne faut jamais se dire je n’ai pas le choix, je reste ou je suis! Vous avez toujours le CHOIX».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *