Chômage: Les jeunes diplômés toujours en mal d’emploi

Chômage: Les jeunes diplômés toujours en mal d’emploi

Les baisses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées parmi les personnes n’ayant aucun diplôme (-0,6 point) passant de 4,7 à 4,1% et les adultes âgés de 35 à 44 ans (-0,5 point).

Le Maroc a enregistré en 2015 une légère baisse du taux de chômage. Celui-ci est passé de 9,9% en 2014 à 9,7% en 2015 au niveau national, porté par la croissance des services et de l’industrie. C’est ce qui ressort de la note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) sur la situation du marché du travail en 2015. Avec une baisse de 19.000 personnes, 10.000 en milieu urbain et 9.000 en milieu rural, la population active au chômage est passée, entre les années 2014 et 2015, de 1.167.000 à 1.148.000 chômeurs, enregistrant une baisse de 1,6% au niveau national. Dans le détail, le taux de chômage est passé de 14,8 à 14,6% en milieu urbain et de 4,2 à 4,1% en milieu rural. Parmi les hommes, il est passé de 9,7 à 9,4% et parmi les femmes, il a légèrement augmenté, passant de 10,4 à 10,5%.

Les jeunes diplômés plus touchés par le chômage

Malgré cette amélioration, les jeunes restent une fois de plus les plus touchés par le chômage. Selon les statistiques du HCP, le taux de chômage des jeunes âgés de 15 à 24 ans a augmenté de 0,7 point, atteignant 20,8% en 2015 contre 20,1% en 2014. Notons que le phénomène frappe davantage les jeunes diplômés. Le taux est ainsi passé de 17,2 à 17,3%. Il est important de relever que le taux de chômage s’est établi à 15,6% parmi les détenteurs d’un diplôme de niveau moyen au niveau desquels il a enregistré 24,2% parmi les actifs ayant un certificat de spécialisation professionnelle, et à 21,2% parmi les détenteurs d’un diplôme de niveau supérieur avec en particulier un taux de 24,4% au niveau des lauréats des facultés. En revanche, les baisses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées parmi les personnes n’ayant aucun diplôme (-0,6 point) passant de 4,7 à 4,1% et les adultes âgés de 35 à 44 ans (-0,5 point).

Le secteur  des services s’en sort plutôt bien…

Dans son document, le HCP relève qu’entre 2014 et 2015, l’économie marocaine a créé 33.000 postes d’emploi (29.000 en milieu urbain et 4.000 en milieu rural) contre 21.000 une année auparavant. Quant aux secteurs les plus productifs d’emplois, celui des services arrive en tête de liste avec la création de 32.000 postes au niveau national. Les nouveaux emplois créés dans ce secteur résultent principalement de la création d’environ 16.000 postes dans la branche de la «restauration» et 15.000 dans celle des «transports terrestres», contre une création annuelle moyenne de 106.000 postes au cours des années 2012 et 2013 et 42.000 en 2014. Pour sa part, le secteur du BTP a connu une reprise, après avoir perdu en moyenne annuelle 35.000 postes d’emploi au cours des années 2012 et 2013. On notera que 18.000 emplois ont été créés en 2015, ce qui correspond à une hausse de 1,8% du volume d’emploi du secteur. De son côté, le secteur de l’«industrie» qui comprend aussi l’artisanat a créé 15.000 postes d’emploi, ce qui correspond à une hausse de 1,3% du volume d’emploi du secteur, contre une perte annuelle moyenne de 22.000 postes durant la période 2009-2014. Ainsi, 14.000 emplois ont été créés par la branche du «travail du bois et fabrication d’articles en bois». En revanche, après une création exceptionnelle de 58.000 postes en 2013 et de 16.000 en 2014, le secteur de l’«agriculture, forêt et pêche» a connu, entre les années 2014 et 2015, la perte de 32.000 postes d’emploi, représentant une baisse de 0,8% du volume d’emploi du secteur.

Qui sont nos chômeurs ?

Chomage-2886-2014-01-23Le HCP a esquissé un profil des chômeurs à partir  de plusieurs données. Il en ressort  que  huit chômeurs sur dix (80,5%) sont citadins et près des deux tiers (63,5%) sont âgés de 15 à 29 ans. Il faut aussi relever que près de trois sur dix (29%) détiennent un diplôme de niveau supérieur et plus de la moitié (51,7%) sont primo-demandeurs d’emploi. Notons que près des deux tiers (65,3%) chôment depuis une année ou plus  et près de trois sur dix des chômeurs (29,7%) se sont retrouvés au chômage suite au licenciement (24,7%) ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur (5%).
Par ailleurs, il convient de signaler que la population active au chômage intègre également les personnes découragées par la recherche active d’emploi. En 2015, leur effectif a atteint 77.000 personnes, ce qui correspond à 6,7% du volume global du chômage, contre 6,4% une année auparavant. Ces personnes sont en majorité des  citadins (80,8%). Autres éléments  importants : 67,4% sont des hommes,   61,7% des jeunes âgés de 15 à 29 ans et  79,6% sont diplômés.

Deux salariés sur trois travaillent sans contrat

En publiant sa note d’information sur le marché du travail, le HCP a tenté d’apporter plusieurs éléments se rapportant à la qualité de l’emploi. Parmi ces données, il est important de relever que près de deux salariés sur trois (62,9%) ne bénéficient pas de contrat de travail. Cette proportion atteint 89,4% dans le secteur du BTP.
L’emploi non rémunéré représente 21,9% de l’emploi au niveau national et 40,8% en milieu rural. A noter que 9,4% des actifs occupés sont occasionnels ou saisonniers. Le HCP relève que près de huit actifs occupés sur dix (79,4%) ne bénéficient pas de couverture médicale, 94% en milieu rural et 65,2% en milieu urbain. Parmi les salariés, cette proportion s’est établie à 59,1% au niveau national (82,2% en milieu rural et 50,4% en milieu urbain).
Par ailleurs, il ressort des données du HCP que l’emploi concerne 42,8% des personnes âgées de 15 ans et plus au niveau national, 35,4% en milieu urbain et 54,4% en milieu rural. 22,2% des femmes participent à l’emploi au niveau national, 13,6% en milieu urbain et 35,8% en milieu rural. Le taux de féminisation de l’emploi s’est établi à 26,8% au niveau national (19,9% en milieu urbain et 34% en milieu rural ).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *