Comment gérer le stress au travail ?

Comment gérer le stress au travail ?

Il est normal d’être stressé dans, et par, le milieu professionnel puisqu’il s’agit constamment de performances, de productivité, de résultats…Bref, le stress est un élément qu’il va falloir «dompter» afin d’éviter des répercussions négatives et d’abandonner en cours de route. Malgré sa connotation souvent négative, le stress peut être positif, ce serait même son état naturel. Bouchra Muftisade consultante en communication et coach certifiée, nous explique : «Le stress est naturellement positif car il permet de nous protéger et de nous aider à réagir dans une situation de stress (…). Cependant, lorsque l’énergie mise en œuvre n’arrive pas à s’exprimer, ou qu’elle ne résout pas la situation, le stress devient négatif». Autant dire que ca ne rigole pas. Les techniques pour gérer le stress sont assez diverses et tournent autour de l’équilibre émotionnel, matériel et spirituel. «Je ne vois pas de recette» Indique Bouchra Muftisade, «Mais, je conseille la personne qui stresse négativement d’apprendre à positiver et à faire un travail de fond sur sa personnalité afin d’inscrire le stress dans sa vie quotidienne. L’idéal serait de dresser un bilan quotidien ou hebdomadaire du stress (voir les causes du stress, le nombre de temps passé dans le stress et réfléchir aux solutions à adopter. On parle dans ce cas du journal du stress)». «Si la personne est dans un état de stress négatif très poussé, il faut qu’elle pense à être accompagnée ou coachée», poursuit Mme Muftisade. En effet, il faudra garder en tête qu’agir de façon individuelle pour apprendre à gérer son stress ne veut pas dire agir seul. L’auto-analyse est particulièrement difficile quand notre état de tension ne nous permet plus de réfléchir objectivement. Il n’est pas question ici d’analyses aux longs cours mais d’approches comportementales. A l’image d’un journal intime, un journal du stress peut vous aider à identifier les facteurs de stress réguliers dans votre vie (professionnelle, personnelle ou en générale) et la façon avec laquelle vous allez les négocier. Cela dit, «choisir de quitter un travail stressant équivaut à fuir», nous dit Bouchra Muftisade, car pour elle, ce n’est pas une bonne solution. «Ceci peut être même une source de déstabilisation de la personne dans son travail et peut entraîner à la longue de graves maladies telle que : la dépression».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *